COVID 19- CLIQUER ICI POUR LES DERNIÈRES INFOS. COVID 19 - CLIQUER ICI POUR LES DERNIÈRES INFOS SUR LES LIVRAISONS. MERCI DE LIRE AVANT DE PASSER VOTRE COMMANDE.

....Nouvelles..News....

Réfléxions sur les Laines à Chaussettes Non-Superwash et Sans Nylon

Réfléxions sur les Laines à Chaussettes Non-Superwash et Sans Nylon

En février les éditions Laine ont publié leur nouveau livre, 52 Weeks of Socks (52 Semaines de Chaussettes).  Le premier et puis second lot de ces livres a été très vite épuisé, mais nous sommes ravies de vous annoncer qu'il y aura une dernière impression de cet ouvrage magnifique et nous attendons des nouveaux stocks vers mi-avril.  Je souhaite donc profiter de cette occasion pour discuter un peu du tricot de chaussettes, et des laines à chaussettes en particulier.

Comme vous le savez, chez Laine des Iles nous ne vendons pas de laines superwash.  Nous vendons bien la Tukuwool Sock qui contient du nylon, mais à long terme nous aimerions ne proposer que des laines naturelles sans aucune fibre synthétique.  Beaucoup de tricoteuses penseront que cela les empêchera de tricoter des chaussettes avec nos fils.  Mais ce n'est bien sûr pas le cas!  Nous aimierions à ce sujet partager avec vous les réflexions de la créatrice Albina McLaughlin sur le fait de tricoter des chaussettes avec des laines 100% naturelles.  L'extrait suivant provient d'un article publié sur le blog de Albina en Novembre 2018:

Parmi mes tous premiers souvenirs d'enfance, il y a celui de ma grand-mère qui tricote des chaussettes.  Elle utilisait des aiguilles à double pointes en acier, qui semblaient se mouvoir à la vitesse de la lumière entre ses mains tandis que sa pelote diminuait à vue d'œil. La laine qu'elle utilisait provenait généralement de restes de ses tricots, souvent des pulls.  C'était des fils vaguement de grosseur sport, et toujours 100% laine.  Pas de traitement superwash, ni nylon.  Et les chaussettes duraient des années.

C'est peut-être pour cette raison que le concept de laine à chaussettes m'a toujours amusée, tous comme les occasionnelles réactions de surprise face à mes "mauvais" choix de fils pour tricoter des chaussettes.  Depuis plusieurs années toute l'industrie du tricot considère comme acquis que les fils à chaussettes doivent inclure du nylon et être traitées superwash, à la fois pour rendres les chaussettes plus résistantes à l'usure et parce que le nylon renforce l'élasticité.  Mais cet argument ne m'a jamais convaincue.  De toute façon, les chaussettes ont toujours bien résisté à l'usure avant qu'on utilise le nylon et qu'on invente le procédé superwash (une amie âgée me raconte que dans sa famille les chaussettes duraient si longtemps qu'on les passait ensuite aux enfants plus jeunes!).  De plus, en tant que fibre déjà élastique par nature, la laine ne devrait pas avoir besoin de nylon de ce coté là.

Malgré tous, il y a environ deux ans j'ai décidé de garder l'esprit ouvert et de donner leur chance aux "laines à chaussettes" de façon objective.  J'ai donc tricoté de nombreuses paires avec des laines à chaussettes commerciales de grandes marques, et des laines teintées à la main mélanges de mérinos/nylon et mélanges BFL/nylon.  A coté de cela, j'ai aussi continué à tricoter des chaussettes avec des laines variées "pas adaptées pour des chaussettes".

Le résultat?

Selon mon expérience personnelle des chaussettes que je porte moi-même, et du retour des autres personnes qui portent les chaussettes que j'ai tricotées, j'ai l'impression que cela ne fait aucune différence.  Le facteur principal qui détermine la résistance à l'usure des chaussettes semble être la tension à laquelle elles sont tricotées.  Une chaussette tricotée de façon très dense résistera très bien, qu'elle soit superwash ou pas, avec ou sans nylon.  Mais si on relâche la tension, ce ne sera pas le cas.

Je pourrais vous montrer des chaussettes traitées superwash avec 25% nylon qui ont feutré de façon grotesque aux talons après leur 2ème ou 3ème utilisation.  Et je peux aussi vous montrer des chaussettes faites de fil 100% laine et non-superwash. qui semblent encore quasi neuves après un an à les porter de façon régulière. Une différence de même une maille aux 10cm sur l'échantillon semble avoir un impact bien plus important sur la résistance à l'usure d'une chaussette que la présence ou non de nylon ou le traitement superwash.  Certes les chaussettes avec nylon et traitement superwash ne sont pas pires.  Mais elles ne sont pas mieux non plus!

Bien sûr, tout cela ne relate que mon expérience personnelle.  Et si c'est contraire à vos propres expérimentations, je ne veux certainement pas aller contre.  Mais comme je viens de vous le dire, au vu de ce qu'il s'est passé pour moi j'ai décidé à ce stade de revenir à mon choix de fibres 100% naturelles et sans traitement lourd (pas de superwash).  Y compris pour les chaussettes.

[french]

Albina a créé un modèle de chaussettes pensé spécifiquement pour le tricot avec des fils sans nylon et non-superwash (Berry Lane, image ci-dessus), et le livre 52 Weeks of Socks inclut aussi un nombre de patrons tricotés avec des fils 100% naturels (comme par exemple Veera en Ullcentrum 2-Ply, image en haut de la page).  Nous espérons donc que cela vous encouragera à laisser de coté le nylon et essayer les chaussettes 100% naturelles!

 

Albina McLaughlin (ou Ailbiona McLochlainn en Gaélique) est une designer tricot basée dans le comté du Donegal, en république d'Irlande.  Ses préférences vont vers les fibres naturelles et les fils issus de production locale autant que possible.  Vous pourrez la trouver sur Ravelry où elle est LB Handknits, ou sur Instagram @lbhandknits.  Je vous encourage à aller voir ses magnifiques modèles tricot!

10 sept., 2020

Merci pour cet article très intéressant. J’aimerais bien me lancer dans des chaussettes plus “authentiques” sans nylon.
Si je comprends bien le secret serait la tensiin/ densité . Donc tricoter avec un numéro plus petit. Je tricote pour ma part en 2,25 ou 2,5. Dois prendre encore plus petit.

Salabert
20 mai, 2020

Bonjour,
Merci beaucoup pour cet article très intéressant!
Moi aussi je tricote de plus en plus mes chaussettes avec des laines sans nylon.
Mes 3 dernières en date sont en
Finull garn Pt2 (en 2,5 mm)
Aurinkokehrä teinture naturelle (en 2 mm)
Ulysse de de rerum Natura (en 3 mm)
J’ai tricoté des modèles du livre 52 weeks of socks avec ces trois fils, je suis très contente du résulat mais je ne peux pas encore témoigner de leur durabilité, c’est encore trop tôt…
Vous pouvez les voir sur ma page Ravelry sous le pseudo Cathetfred
Catherine

Catherine Mühlhäuser
07 mai, 2020

Bonsoir,
Je viens de voir ce post qui tombe à point nommé pour moi.
j’ai découvert le tricot chaussette il y a moins d’un an et j’ai tout de suite voulu débuter avec une laine sans nylon. De l’authentique ! Malheureusement pour moi, ma paire n’a tenu que 4 jours… Et après avoir reprisé de nombreuses fois (un reprisage très mauvais d’ailleurs, j’ai tout à apprendre !), j’ ai laissé tomber et suis passée à une nouvelle paire avec nylon (qui tient très bien jusqu’ici).
Mais ! Je ne m’avoue pas vaincue… Surtout après avoir lu votre article.
j’ai commencé une nouvelle paire avec un mélange de laine et fibre d’ortie, et j’ai choisis de tricoter plus serré.
il me semble que la clef de la longévité des chaussettes ne réside pas forcément dans la présence du nylon; mais plutôt dans une laine bien retordue et dans une forte tention pour créer des mailles bien serrées.
Du moins, c’est ce qu’il ressort avec les retours que j’ai.
Merci donc pour cet article enrichissant

Solène
22 mars, 2020

Je suis d’accord avec Albione, moi aussi je tricote mes chaussettes avec des laine sans nylon et ça marche très bien. Merci de m’avoir fait connaître cette belle personne….

Cris
15 mars, 2020

merci pour ce bel article

maddalena

Laissez un commentaire